Monsieur Kerlens Tilus par Fritzberg Daéus

MONSIEUR KERLENS TILUS par Fritzberg Daléus

Je crois vous l’avoir déjà dit, il y a de cela au moins un (1) an après vous avoir tant lu, que vos articles-fleuves feraient mieux l’objet d’un livre, tellement qu’ils sont pertinents et dotés d’une vérité tangible presque absolue. Passer à travers de tels contenus, cela prend énormément de minutes comptables et on aurait sans nul doute besoin d’y revenir de temps à autre pour alimenter nos débats, si débat s’avère nécessaire. Alors que dans un bouquin, vos articles si bien traités et argumentés y seront bien sied en termes de référence comme dans les livres d’Anténor Firmin, à titre d’exemple. Toucher le mal du doigt au risque de se faire lapider, c’est l’affaire des braves intellos.  Par contre, se contenter de tourner sans cesse autour du pot est tout simplement la manière habile des pleutres et des pseudo-intellectuels qui savent bien  camoufler leur incapacité de s’affirmer.

N.B. Quand un pays ou une nation s’écroule à petit feu ou à vive allure comme Haïti et qu’aucune classe d’élite et d’intellectuels ne réagit pas, ne serait-ce que pour y remédier; c’est qu’aucune d’entre elles n’existe pas et n’a jamais existé depuis près d’un siècle, que de noms!

Concernant nos préjugés!

À chaque fois que quelqu’un ou un minuscule groupe tente de soulever ce type de débat, certains crient au meurtre et ce n’est jamais le temps convenu pour ces derniers. Mais alors, jusqu’à quand devrions-nous attendre encore pour faire sauter la  »marmite suspecte », qui n’a pour but que d’empoisonner la Saint-Cène?

Si j’avais, en tant qu’Haïtien, à choisir entre nos deux grands maux soient le racisme-blanc et nos préjugés; je choisirais le moindre de ces deux, soit le racisme-blanc…. Et ne me demandez pas pourquoi. Parce que les raisons sont innombrables.

Chapeau à vous, monsieur Tilus!

Quant aux pseudo-intellos et consorts… Souriante dérive!

  • Et à bon entendeur, salut!
  • Fritzberg Daléus
  • Natif Natal,  »Nèg bosal »
print