L’Amérique a Besoin d’Avancer d’un Pas de Plus sur 2020 Après No-More-Legacy-2008

L’Amérique a Besoin d’Avancer d’un Pas de Plus sur 2020 Après No-More-Legacy-2008

  • Peut-on nourrir ce besoin de se parler, mieux ensuite dans le voisinage avant de reculer ? Editor + collaboration spéciale : Dan Albertini, Réseau HEM Canada; anglais par Florida office

2020 C’est agir maintenant que par un temps d’élections éculé

C’est accompli. L’histoire semble vouloir redémarrer de leçons apprises, pratiquer, simuler le futur avant qu’il ne s’évade. Car la sensation accélérée est si étourdissante quand on ignore le rendez-vous séculaire. Moult espèrent, attendent une présidence Kamala, l’effet Warren, après le record historique répété de Pelosi. ‘Ms speaker’ au Congrès américain. C’est en effet l’histoire, elle peut affecter aussi la trame quand le temps d’élection nous surprend dépassé  par la réalité de la prochaine étape au Congrès. Alors là, c’est se livrer au désappointement.

Laissez-moi vous rappeler ceci : le lendemain après que Donald J Trump fut publié comme le gagnant du scrutin présidentiel, la lutte en conséquence est jusqu’ici, malheureusement ce qu’avaient appréhendé plus d’un. Brave Amérique s’est retenue prisonnière dans une trappe à rats, a peur de se libérer de l’entrave forgée, le coût est élevé et il n’y aucun gain pour elle.

Il n’y aura pas de progrès si le sénat reste aux mains d’invétérés au passé raciste. Ça n’est pas comme si on protestait contre le républicain, mais la gestion actuelle bloque le progrès dans leur propre forêt quand ils se plient l’échine devant le président Trump pris dans sa chambre de terreur comme projet politique. Les indices ne mentent pas, le président accuse publiquement la presse d’«ennemi du peuple», le doute est évacué sur ses intentions.

Nous avons malheureusement vu les résultats du siècle passé. C’est la vraie histoire. Les États-Unis d’Amérique ont payé un large tribut, spécialement pour n’avoir pas su rentrer en guerre contre la stupidité nazie bien avant les onze heures précédant minuit. Minuit était trop près pour éviter les dégâts connus enregistrés. Le prix payé a été fort à cause d’une paresse décisionnelle relative doit-on dire aujourd’hui. C’est du passé certes, mais nous sommes tous concernés par les leçons apprises du passé. Chaque année, nous célébrons le spectre d’une victoire à moyen terme, mais aussi la commémoration de la fin d’une guerre traumatisante pour les Juifs. Le cas présent : obstruction contre la femme. Nous ne devons pas l’accepter de quiconque.

Flibuster contre les femmes

Sexisme, lessivage politique exercé contre la femme, sont l’acte politique illégal que nous avons tous besoin de répudier, ce sont des scènes de crimes politiques. La condamnation passive de cette obstruction éhontée envers la femme est la même que cet esprit esclavagiste qui a besoin d’être banni du dialogue. Ça dépasse le fait de Noir ou de Blanc aujourd’hui, c’est un sujet existentiel. C’est le besoin de respecter notre mère, nos filles et nos sœurs, les jeunes filles et les femmes. 

2020 doit être une victoire pour l’avenir de l’histoire américaine tandis que l’on parle de ville intelligente. Intelligence artificielle. Que mettra-t-on comme concept si tous les membres du congrès, du sénat peuvent refléter le bon peuple démocratique. Le président Trump s’exerce à dire du bien du goulag Vladimir Poutine, et que le parti démocrate est la gauche. La gauche de la droite reste une droite comme valeur d’une intelligence numérique en sciences. Tandis que la droite malade est simplement maladie. Le (1) reste le UN même s’il est inversé. Beto est un bonhomme valeureux, mais il faut accepter que la femme aussi fasse un pas, son pas.

La première étape est de comprendre l’importance du vote. Le choix collectif de 2008 mieux que l’héritage politique, l’histoire dynamique a surpris le monde, ce pour quoi les forces du mal ont tenté de déstabiliser l’Amérique par la suite. Trump, Boehner, Gingrich. L’horizon démocrate devrait offrir plus loin que d’être engagé contre Donald J Trump le candidat de la trahison. Se paver la voie vers la présidence doit être considéré comme un ensemble d’élus.

La voie qui sait aider à progresser

Il était une fois, Barack Obama a gagné aux élections présidentielles à deux reprises. Nous avons besoin de marcher vers l’avant afin de préserver nos valeurs. C’est le temps de dire une fois de plus : plus jamais de privilèges en héritage, mais, d’introduire dans les faits réels, non pas dans ces privilèges, loin du constat de l’étranger en disant que nous sommes restés racistes dans l’âme du temps de ségrégation. Nous avons besoin de réaliser de démontrer ceci dans le quotidien : personne n’est laissé derrière. Accordons-nous d’avancer en ôtant les poussières et la saleté depuis le scrutin, avant une nouvelle erreur.

print